Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Département fédéral de la défense,
de la protection de la population et des sports

Les soldats du train : par monts et par vaux avec leurs chevaux

22.07.2011 | Communication DDPS

Les soldats du train : par monts et par vaux avec leurs chevaux

L’Armée suisse a une longue tradition du travail avec les chevaux. Dans les troupes du train – c’est ainsi que l’on appelle l’unité montée –, il existe deux fonctions : celle de la patrouille montée et celle des spécialistes des bêtes de somme avec les chevaux du train.

 

 

Les spécialistes des bêtes de somme ont pour tâche de transporter du matériel dans des terrains difficilement accessibles. Pour ce faire, ils doivent emprunter des routes de montagne caillouteuses, des sentiers étroits et des passages escarpés. Lorsque des tempêtes ou des avalanches rendent les voies de transport impraticables, il arrive que les chevaux du train soient utilisés pour déblayer les décombres. Les cavaliers patrouilleurs ont, quant à eux, pour mission de surveiller le secteur. C’est en selle qu’ils contrôlent les régions du pays et font part de ce qu’ils observent.

Le cheval au service de l’armée

Presque tous les chevaux de l’Armée suisse sont de la race des Franches-Montagnes. Une fois par an, une journée est consacrée à l’achat des chevaux. Des éleveurs de toute la Suisse se rendent alors à Berne où une commission d’achat examine les chevaux présentés et procède à des acquisitions en faveur de l’armée. Assumer les frais d’entretien des 400 chevaux que compte l’armée serait trop onéreux. Les chevaux sont donc revendus à des privés après leur instruction. Si un cheval doit être utilisé dans le cadre militaire, son nouveau propriétaire l’envoie au service de l’armée.
Durant ce service, le cheval est sous la responsabilité d’une recrue du train. Pendant les 18 semaines que dure l’école de recrues, les recrues du train apprennent comment adopter un comportement respectueux vis-à-vis de l’animal. A 18 ans révolus, chaque conscrit peut devenir soldat du train. Un cours préparatoire est organisé deux fois l’an. Les personnes intéressées au travail avec les chevaux au sein de l’armée peuvent donc saisir l’occasion pour venir voir si ce domaine leur conviendrait.

 

 

Pour des questions concernant cette page: Communication DDPS

S’abonner aux actualités

RSS

Le flux d’information RSS vous informe automatiquement sur les nouveautés du site du DDPS.

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l’armée

Le Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l’armée est responsable des engagements des chiens et des chevaux de l’Armée suisse et assure l’instruction des maréchaux-ferrants et des membres du service vétérinaire. Ces domaines sont décrits dans le cadre d’une présentation en quatre parties.

 

Imprimer cette page | Fermer la fenêtre