Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Département fédéral de la défense,
de la protection de la population et des sports

La Suisse participe à l’équipe avancée d’observateurs déployée par l’ONU en Syrie

18.04.2012
Le Conseil fédéral a décidé mercredi de détacher jusqu’à six militaires pour participer à l’équipe avancée d’observateurs déployée par l’ONU en Syrie pour surveiller le cessez-le-feu. Ils seront affectés à la mission de l’ONU en tant qu’observateurs militaires non armés. La Suisse satisfait ainsi à une demande des Nations Unies.

Dans sa résolution du 14 avril 2012, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé d’envoyer une équipe avancée d’observateurs en Syrie en attendant le déploiement d’une Mission de supervision pour surveiller le cessez-le-feu. La Suisse est l’un des pays auxquels l’ONU a demandé de participer à cette mission préparatoire. Il s’agit concrètement de dépêcher sur place jusqu’à six militaires suisses, qui sont déjà en mission au Proche-Orient dans le cadre de l’Organisme des Nations Unies chargé de la surveillance de la trêve en Palestine (ONUST).

Se fondant sur la loi sur l’armée et sur la résolution de l’ONU sur la Syrie, le Conseil fédéral a donné suite à la demande de l’ONU et décidé mercredi la participation de la Suisse à cette mission. Pour des raisons d’ordre humanitaire, mais aussi sécuritaire, économique et migratoire, il est de l’intérêt de la Suisse que la Syrie et la région dans son ensemble connaissent rapidement une stabilisation durable, dans le respect des droits de l’homme et du droit international. La décision de cessez-le-feu et la surveillance de la trêve assurée par l’ONU marquent un premier pas important dans cette voie. 

La Suisse veut s’associer à cet effort par l’envoi d’observateurs militaires non armés. La demande de l’ONU montre en outre que la Suisse est sollicitée même dans des situations exceptionnelles et complexes, en tant que partenaire compétent et impartial. À ce jour, la crise en Syrie a coûté la vie à quelque 10'000 personnes et a fait plus d’un million de déplacés internes et environ 45'000 réfugiés. La Suisse a régulièrement condamné les actes de violence commis contre la population civile et appelé au respect des libertés fondamentales. 

En signe de protestation contre les violences inacceptables infligées à la population syrienne, l’ambassadeur de Suisse à Damas a été rappelé à Berne en août dernier pour consultation. L’ambassade a été fermée fin février pour des raisons de sécurité. 

La Suisse poursuit son action humanitaire en Syrie. Depuis le déclenchement de la crise, la Direction du développement et de la coopération (DDC) a apporté un soutien financier de plus de 1,5 million CHF aux activités du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) et du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF). La DDC a augmenté son budget annuel consacré à la Syrie, en le portant de 4 à 6 millions CHF, et soutient en outre les réfugiés syriens qui se trouvent en Jordanie et au Liban, pays limitrophes. 

Renseignements :   
Information DFAE, tél. +41 31 322 31 53        
Communication DDPS, tél. +41 31 324 88 75

Renseignements:
Département fédéral des affaires étrangères DFAE
Information DFAE
Palais fédéral Ouest
3003 Berne
tél.: +41 31 322 31 53
email: info@eda.admin.ch
Editeur:
Département fédéral des affaires étrangères
Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
Pour des questions concernant cette page: Communication DDPS
Imprimer cette page | Fermer la fenêtre