Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Département fédéral de la défense,
de la protection de la population et des sports

Le Conseil fédéral approuve la nouvelle stratégie pour la protection de la population et la protection civile

09.05.2012
La Suisse entend améliorer sa préparation dans la maîtrise des catastrophes et des situations d’urgence – tel est le but de la nouvelle stratégie pour la protection de la population et la protection civile. Le Conseil fédéral, lors de sa séance d’aujourd’hui, a approuvé le rapport établissant la stratégie applicable à l’horizon 2015 et au-delà pour la protection de la population et la protection civile, après qu’une procédure de consultation a été lancée au préalable à ce sujet.

Le Conseil fédéral a approuvé le rapport établissant la stratégie applicable à l'horizon 2015 et au-delà pour la protection de la population et la protection civile (un élément de la protection de la population, en plus des corps de police et des sapeurs-pompiers, de la santé publique et des services techniques), après qu'une procédure de consultation a été lancée au préalable à ce sujet. Cette dernière a montré que la protection de la population et la protection civile sont, en principe, des instruments incontestables de la maîtrise des catastrophes et des situations d'urgence. Le rapport a rencontré un très large soutien et la plupart des participants à cette procédure ont estimé que le rapport est pertinent sur le fond et offre une bonne base pour le développement du système coordonné de protection de la population et celui de la protection civile.

Ce sont les cantons qui ont tout particulièrement soutenu le rapport. Cela montre que le groupe de projet, composé paritairement, a réussi, par son rapport, à créer une base solide pour le développement commun de la protection de la population et de la protection civile, lequel constitue un des buts majeurs de ce projet.

Les mesures pour le développement de la protection de la population et de la protection civile décrites dans le rapport doivent désormais être peaufinées puis concrétisées. Comme lors de l'élaboration de la stratégie, cela s'effectuera une fois encore dans le cadre d'une étroite collaboration entre la Confédération et les cantons. Pour ce faire, la protection de la population et la protection civile disposeront chacune d'un groupe de travail largement étayé et chargé d'élaborer des concepts de mise en œuvre. En outre, un groupe de réflexion tout aussi largement étayé examinera le modèle de l'obligation de servir et devra émettre des propositions pour que le système soit le plus équitable possible et tienne le mieux compte des besoins réels.

Aperçu des nouveaux éléments de la stratégie
Pour la protection de la population

  • Coordination renforcée par l'OFPP au niveau national entre les diverses organisations partenaires.
  • Désignation claire d'organes de contact centraux à l'échelon de la Confédération et des cantons pour traiter les affaires quotidiennes et la gestion des événements (servant de « portes d'entrée et de sortie »).
  • Création et exploitation d'un système électronique commun de suivi coordonné de la situation.
  • Mise sur pied d'un groupe de réflexion pour examiner le système de l'obligation de servir afin de trouver des possibilités d'amélioration du système actuel.
  • Clarification de certaines interfaces entre les diverses organisations partenaires ou impliquant des tiers comme les exploitants privés d'infrastructures critiques.

Pour la protection civile.

  • Examen du système de l'obligation de servir, entre autres dans le but de clarifier s'il est possible de pallier certains inconvénients auxquels la protection civile est confrontée et, le cas échéant, de quelle manière.
  • Examen et adaptation des effectifs actuels qui ont tendance à s'amenuiser et qui devraient davantage se déterminer en fonction des menaces et des besoins réels.
  • Création de centres de renfort cantonaux devant regrouper des moyens personnels et matériels spéciaux sans dupliquer ceux de l'armée.
  • Etablissement de critères d'interopérabilité pour assurer la possibilité d'engager la protection civile tant au niveau intercantonal que national.
Renseignements:
Silvia Steidle
Porte-parole du DDPS
031 324 50 86

Josef Dittli
Conseiller d’Etat du canton d’Uri
Chef du projet « Stratégie protection de la population et protection civile 2015+ »
079 567 73 11
Editeur:
Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
Office fédéral de la protection de la population
Pour des questions concernant cette page: Communication DDPS
Imprimer cette page | Fermer la fenêtre