Imprimer cette page | Fermer la fenêtre
Département fédéral de la défense,
de la protection de la population et des sports

Le Conseil fédéral approuve la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques

27.06.2012
Lors de sa séance d’aujourd’hui, le Conseil fédéral a approuvé la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques. Un organe de coordination et de concrétisation de la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques sera créé au sein du DFF. A travers cette stratégie, le Conseil fédéral, en étroite collaboration avec les autorités, les milieux économiques et les exploitants d’infrastructures critiques, veut réduire les cyberrisques auxquels tous ces acteurs sont exposés quotidiennement.

Le 10 décembre 2010, le Conseil fédéral avait chargé le DDPS d'établir une stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques. La stratégie élaborée fournit des informations sur

  • la menace telle qu'elle se présente dans le cyberespace,
  • les moyens dont la Suisse et les exploitants d'infrastructures critiques disposent pour y faire face,
  • les domaines dans lesquels se situent encore des lacunes
  • et la manière la plus efficace de combler ces dernières.

La stratégie souligne le fait que les cyberrisques sont avant tout liés aux tâches et responsabilités exercées dans le cyberespace. En conséquence, les cyberrisques devront être traités dans le cadre de processus déjà existants de gestion des risques. En priorité, la base informative sur les cyberrisques dont disposent les responsables et leur perception par ces derniers doivent être renforcées.

Pour ce faire, le Conseil fédéral charge les départements de prendre en main l'application des mesures, à leur niveau respectif et en collaboration avec les autorités cantonales et les milieux économiques. L'éventail des mesures va des analyses des risques pour les infrastructures TIC à l'implication plus forte des intérêts de la Suisse dans ce domaine au niveau international.

Le Conseil fédéral reconnaît qu'en Suisse, la collaboration entre les autorités et l'économie est généralement établie et que son fonctionnement est bon. Avec la stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques, il souhaite approfondir cette collaboration et renforcer encore les bases qui existent déjà pour aborder de façon ciblée la réduction des cyberrisques. Il met donc l'accent sur les structures existantes et renonce à un organe central de pilotage et de coordination tel qu'il s'en crée actuellement dans d'autres pays où la collaboration est en revanche moins développée entre les différents acteurs.

Au lieu de cela, le flux d'informations et l'évaluation globale des informations disponibles sur les cyberrisques et les menaces y afférentes doivent être renforcés et diffusés en tenant davantage compte des besoins, et ce dans le but de soutenir les autorités, l'économie et les exploitants d'infrastructures critiques. La Centrale d'enregistrement et d'analyse pour la sûreté de l'information MELANI sera renforcée à cet effet.

Renseignements:
Silvia Steidle
porte-parole du DDPS
031 324 50 86
Editeur:
Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports
Pour des questions concernant cette page: Communication DDPS