Pilote du F/A-18 disparu : les recherches se poursuivent

Berne, 30.08.2016 – L’armée et les organisations civiles partenaires redoublent d’efforts pour rechercher le pilote disparu du F/A-18 qui s’est écrasé dans la région du Susten ce lundi, un terrain de haute montagne, difficilement praticable et où les conditions météorologiques défavorables compliquent les recherches. Néanmoins, celles-ci se poursuivront pendant la nuit de mardi à mercredi, tant que la sécurité des forces de sauvetage sera assurée.

Différentes formations de l'armée sont engagées. Celles-ci effectuent des vols de recherche. Des spécialistes de la montagne ont été dépêchés dans le secteur d'intervention, afin de préparer aussi le sauvetage. Sur place, un détachement de spécialistes de montagne, composé de professionnels et de soldats de milice des Forces terrestres et des Forces aériennes est à l'œuvre. Le dét spéc mont des Forces aériennes est appuyé par des militaires du dét spéc mont 71. Les spécialistes de montagne sont prêts à intervenir sur le lieu du crash, dès que les conditions météorologiques le permettront.

Des militaires de la compagnie d'appui d'infanterie de montagne 85/4 sont aussi mobilisés. Ils appuient la police militaire de la région PM 3. Des policiers militaires de la région PM 3 dirigent le commandement de la place sinistrée sur le site et surveillent les voies d'accès. Ces deux derniers jours, différents secouristes civils ont participé aux recherches, notamment la Garde aérienne suisse de sauvetage (REGA), un hélicoptère de la police cantonale zurichoise et des policiers de la police cantonale bernoise, avec leurs moyens d'intervention. L'interdiction de survol de la région du col du Susten est maintenue pour tout aéronef civil dans un périmètre de cinq miles nautiques (9,3 kilomètres) et à une altitude de 5000 mètres (niveau de vol 150).

La recherche du pilote se poursuit. L'enquête de la justice militaire a commencé, sur place. En ce moment, l'analyse des photographies du lieu du crash est en cours. L'avion s'est écrasé sur un terrain de haute montagne inaccessible, proche de Hinter-Tierberg, à plus de 3000 mètres d'altitude. Les activités de recherche sont fortement entravées en raison des conditions météorologiques très rudes et très changeantes ainsi qu'en raison du terrain de haute montagne, fait de glaciers et de crevasses. Dans la mesure du possible, la famille du pilote disparu sera amenée vers le lieu du crash, afin qu'elle puisse se faire une image de l'endroit où s'est produit l'accident. Les activités sont fortement dépendantes de la météo instable. Sur place, les conditions font que la vie des sauveteurs peut être sérieusement mise en danger en très peu de temps.

Le prochain communiqué de presse sera publié demain dans le courant de la matinée, en fonction de l'évolution de la situation.

Adresse en cas de questions

Daniel Reist
Porte-parole de l’armée
079 353 10 56

Editeur