Air2030 – La Suisse teste des systèmes de surveillance de l’espace aérien à Dübendorf

Berne, 09.10.2018 – armasuisse teste actuellement trois nouveaux systèmes de surveillance de l’espace aérien sur l’aérodrome militaire de Dübendorf. Les essais dureront jusqu’à la fin décembre 2018.

armasuisse teste actuellement trois systèmes de remplacement pour le système actuel de traitement de la situation aérienne et de conduite («RALUS/LUNAS»). Les essais portent sur trois systèmes provenant de trois pays différents: France (Thales), Suède (Saab) et États-Unis (Raytheon). Les équipes de test d’armasuisse et de l’armée étudient les fonctionnalités du calculateur de la trajectoire de vol ainsi que les capacités de gestion du trafic aérien civil et militaire. Les essais dureront jusqu’à la fin décembre 2018. armasuisse analysera ensuite  les résultats et soumettra à la direction du programme une recommandation concernant le choix du système.

Le système de surveillance de l’espace aérien et de conduite «FLORAKO»

RALUS et LUNAS sont des sous-systèmes du système actuel de surveillance de l’espace aérien et de conduite «FLORAKO». RALUS (Radar Luftlage-System) rassemble les données et établit l’image de la situation aérienne tandis que LUNAS-EZ (Luftlage-Nachrichtensystem-Einsatzzentrale) reproduit tous les données et soutient la conduite de l’engagement. «FLO-RAKO» est destiné à identifier les objets aériens civils et militaires (p. ex. avions, hélicoptères et drones) et à conduire les engagements des forces aériennes, y compris la défense sol-air. Depuis 2005, l’espace aérien suisse est surveillé 24 heures sur 24 par «FLORAKO». Les autres composants de «FLORAKO» qui doivent être progressivement remplacés ou modernisés sont:

  • FLORES: détecteurs radar.
  • FLORAKO Data Link: réseau radio pour la transmission des données tactiques aux avions de combat.
  • mob RAP (mobiles Recognized Air Picture): représentation de la situation aérienne iden-tifiée sur un terminal mobile pour les décideurs.
  • KOMSYS (système de communication): transmission des données et de la voix.

Le remplacement de ces composants de traitement des données et de conduite de l’engagement permettra l’exploitation de «FLORAKO» jusque dans les années 2030.

Lien avec le programme «Air2030»

Le programme «Air2030» ne comprend pas uniquement les projets de prochain avion de combat et de nouveau système de défense sol-air de longue portée mais aussi les projets «C2Air» et «Radar». Ces deux projets portent sur le remplacement progressif ou la moderni-sation des composants de «FLORAKO» mentionnés. Ils sont antérieurs dans le temps et fe-ront l’objet d’une demande au Parlement dans des programmes d'armement distincts (le maintien de la valeur des détecteurs radar «FLORAKO» a été approuvé avec le programme d'armement 2016).

Informations complémentaires

Adresse en cas de questions

Kaj-Gunnar Sievert
Responsable communication armasuisse
Tél. +41(0)58 464 62 47

Editeur