print preview

Mortier 12 cm 16: le contrat de production en série est signé

Berne, 23.02.2021 – Après vérification des preuves de conformité aux exigences militaires, armasuisse a signé le contrat de production en série avec l’entrepreneur général GDELS-Mowag pour la fabrication de 32 systèmes de mortier 12 cm. RUAG SA fournit les mortiers en tant que sous-traitante de GDELS-Mowag.

Les essais à la troupe avec le prototype du mortier 12 cm 16 se sont terminés au printemps 2020 et avec eux, la vérification des preuves de conformité aux exigences militaires. Le système satisfait aux exigences militaires et est opérationnel dans sa forme actuelle. Les conclusions tirées des essais à la troupe et d’autres tests techniques réalisés par armasuisse et ses partenaires industriels seront prises en compte pour la production en série.

Lancement de la production en série

La signature du contrat marque le début de la production en série, qui aura lieu en plusieurs phases. Les premiers systèmes de mortier pourront être remis à la troupe dès 2024. Conformément au message sur l’armée, l’acquisition des autres composants du projet mortier 12 cm 16 (munitions, véhicules, matériel de ravitaillement en munitions) et les adaptations nécessaires au niveau des véhicules de commandement et du logiciel se dérouleront en parallèle.

Au sujet du projet mortier 12 cm 16

Le Parlement fédéral a approuvé le projet mortier 12 cm 16 dans le cadre du message sur l’armée 2016. Le paquet global comprend 32 systèmes de mortier (véhicules porteurs et mortiers), 12 camions, des munitions, du matériel logistique, ainsi que l’adaptation de 16 véhicules de commandement déjà en service. Le véhicule porteur est le char de grenadiers à roues Piranha IV 8×8 de GDELS-Mowag (qui est également l'entrepreneur général pour le système d'arme), le mortier retenu est le système d’arme Cobra de RUAG SA. Le crédit d’engagement se monte à 404 millions de francs suisse pour l'ensemble du projet. En raison de difficultés liées au mortier, le projet n’a pas pu se dérouler comme prévu initialement. Ces difficultés ayant entraîné un retard de 34 mois, il a fallu revoir la planification du projet en 2018. Depuis, le projet est en bonne voie.

Objectif et but du projet

Les chars lance-mines 64/91 ont été mis hors service en 2010. Depuis lors, les bataillons de combat ne disposent plus d’aucun appui de feu indirect avec des lance-mines de 12 cm. Cela signifie plus particulièrement que la capacité de trajectoire courbe dans le groupe des angles supérieurs pour le combat en zone bâtie a été perdue. Il convient de combler cette lacune. Avec le nouveau mortier 12 cm, l’armée retrouve cette capacité et dispose d’un système moderne, performant et précis, qui se prête aux interventions en zone bâtie.

Informations complémentaires

Adresse en cas de questions

Jacqueline Stampfli-Bieri
Cheffe suppléante de la communication d’armasuisse
+41 58 464 60 42

Editeur