Sarah Jörg

« J’apprécie l’alternance entre le contact direct avec la clientèle et le travail autonome en arrière-plan. »

Agente en information documentaire, apprentissage au Secrétariat général du DDPS, Bibliothèque am Guisanplatz
Agente en information documentaire, apprentissage au Secrétariat général du DDPS, Bibliothèque am Guisanplatz

As-tu toujours voulu devenir agente en information documentaire ?

A vrai dire, non, car j’ignorais l’existence d’une formation particulière pour ce métier. Lors de ma scolarité, je me suis renseignée sur Internet au sujet de différentes professions et c’est uniquement là que j’ai découvert ce métier. J’ai effectué quelques stages dans différentes professions et c’est le travail à la bibliothèque que j’ai préféré.

Dans quels services seras-tu encore amenée à travailler durant ta formation ?

A la BiG, je me familiarise avec les services suivants : le prêt, la classification, la gestion des périodiques, la recherche, le prêt interbibliothèques, le microfilmage et les acquisitions. La formation comprend trois secteurs : l’information, la documentation et les archives. Comme la BiG ne couvre que le secteur bibliothèque, nous effectuons différents stages externes touchant aux autres secteurs durant notre deuxième année d’apprentissage.

Comment se déroule une journée type au service du prêt ?

Le matin, avant l’ouverture du guichet, je m’occupe de différentes tâches administratives. Ensuite, je gère en premier lieu les commandes en ligne. Je vais chercher les livres demandés, je remplis les formalités pour le prêt et je procède à l’envoi. Je renseigne également les clients au guichet ou par téléphone. C’est une tâche très intéressante et variée. Le travail que je préfère est celui au sein du service du prêt. d’un côté, il y a le contact avec la clientèle au front et, de l’autre, les tâches qui peuvent être effectuées de manière autonome à l’arrière-plan.

Y a-t-il des différences entre la BiG et d’autres bibliothèques publiques ?

Bien sûr. Autrefois, c’était une bibliothèque militaire. Depuis 2009, la BiG gère les bibliothèques de l’administration fédérale de manière coordonnée et propose de la documentation sur tous les thèmes et domaines. Les livres techniques constituent notre offre principale. Cependant, nous ne disposons pas de romans ou de livres pour enfant. Notre public-cible n’est donc pas le même que dans d’autres bibliothèques. Chez nous, les clients sont principalement des étudiants et des personnes âgées. Nous possédons également des livres anciens, d’une grande valeur historique.

Que dirais-tu à d’autres jeunes intéressés par une formation à la BiG ?

L’apprentissage d’agent(e) en information documentaire est bien plus variée et intéressante qu’on ne le pense. La candidate ou le candidat devrait à tout prix apprécier le travail en équipe et le contact avec la clientèle, et surtout aimer les livres ! Je recommande vivement la formation à la BiG.