Retour à la Page d'accueil

« Halte militaire ! Sortez sinon j’envoie le chien vous chercher ! »

L’instruction de base des chiens de service qui accompagnent les recrues et la police militaire est confiée entre autres à des enseignants spécialisés civils qui s’entraînent chaque jour avec les futurs chiens de protection et de sauvetage. Une journée de travail de Mario Tschudi, enseignant spécialisé dans la formation des chiens à la caserne de Sand.

06.09.2018 | Communication Défense, Eve Hug

Mario Tschudi

Mario Tschudi est enseignant spécialisé dans la formation des chiens. Il travaille sur la place d’armes de Sand depuis février 2002. Il possède trois chiens – des chiens de protection réformés ou retraités de l’Armée suisse. Une vie sans chiens serait inimaginable pour Mario Tschudi : déjà dans ses jeunes années, il avait commencé à former des chiens et a participé depuis lors à plusieurs championnats du monde de sport canin ; son meilleur résultat est une quatrième place. Il a abandonné son métier précédent de boucher pour se consacrer à sa passion.

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux

Le Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux de l’armée assure entre autres tâches l’instruction et l’engagement des formations de conducteurs de chiens. En tant que moyens de la première heure, des fractions de la compagnie des conducteurs de chiens et des conducteurs de chiens professionnels sont opérationnels en permanence pour des engagements dans le cadre de l’aide spontanée ou militaire en cas de catastrophe. Deux écoles de recrues ont lieu chaque année sur la place d’armes de Sand. Elles forment chacune une vingtaine de candidats conducteurs de chiens de milice. Une cinquantaine de chiens sont formés chaque année. Ceux-ci resteront ensuite de huit à dix ans au service de l’Armée suisse.

Centre de compétences du service vétérinaire et des animaux