print preview Retour à la Page d'accueil

Florence Darbellay, une carrière sportive hors des sentiers battus

Dimanche 22 septembre 2019, les Championnats du monde (CM) de VTT marathon avaient lieu pour la deuxième fois en Suisse. La veille, la cérémonie d’ouverture avait commencé par un discours de la Conseillère fédérale Viola Amherd. Les CM à Grächen nous ont donné l’occasion de rencontrer la coureuse cycliste de 42 ans Florence Darbellay et d’en apprendre davantage sur sa trajectoire hors du commun. Voici son portrait.

25.09.2019 | Communication DDPS, Tanja Rutti

Après son discours d’ouverture à Grächen, la ministre des sports souhaite bonne chance à la coureuse cycliste Florence Darbellay pour l’épreuve du dimanche. Photo : Communication DDPS

« Le vélo, ce n’était pas mon truc », se rappelle Florence Darbellay avec une moue amusée. Jusqu’à l’âge de 20 ans, la Valaisanne de Martigny avait de tout autres intérêts : danse classique, tennis, équitation et basket en tant qu’ailière au BBC Agaune pendant un an. Vers 20 ans, elle commence une formation de chiropraticienne et part quatre ans au Canada, obtenant ensuite son diplôme fédéral. Pendant dix ans, elle met le sport de côté.

Le hasard fait bien les choses

En 2009, Florence part pour Neuchâtel pour un remplacement de quatre mois dans un cabinet de chiropraxie. Elle s’inscrit bientôt à une salle de fitness près de chez elle. Quelques heures lui suffisent pour retrouver le goût du sport et la chimie opère immédiatement entre elle et le coach et propriétaire du fitness Bernard Maréchal, resté son entraîneur jusqu’à ce jour. Elle s’entraîne à fond, avec à la clé, notamment, la Patrouille des Glaciers pour le petit parcours.

En 2010, Maréchal propose à Florence, qui a alors déjà 32 ans, de passer au VTT. Deux semaines plus tard, elle participe à sa première course régionale et la remporte dans sa catégorie. Ce même été 2010, elle gagne d’autres courses. « Je savais qu’à 30 ans passés, je n’avais aucune chance d'arriver dans les tout premiers de l’élite et que mes chances étaient maigres en cross-country, mais je me suis découvert un potentiel dans les courses d’endurance », se souvient-elle.

Ses plus grands succès

Portée par ces premières victoires, elle enchaîne les défis : courses nationales, championnats suisses, Grand Raid (la plus importante course VTT d’Europe, en haute montagne) et Championnats du monde à partir de 2015. Les yeux brillants, l’athlète raconte ce qu’elle considère comme son plus beau succès, sur sa terre natale en Valais : le parcours de 125 km du Grand Raid 2017, de Verbier à Grimentz. Parmi ses cinq plus grands succès figurent aussi sa première victoire à la Raiffeisen Trans dans le Jura neuchâtelois en 2011 (« c’est la première fois qu’un journal a parlé de moi en tant que sportive »), sa première participation à la Coupe du monde de cross-country en 2014, son 15e rang et meilleur résultat aux Championnats du monde de VTT marathon en 2016 et sa victoire à la Raiffeisen Trans en 2017 en tant que première sportive de plus de 40 ans.

Florence Darbellay en pleine action au Grand Raid 2019 dans la région de Mandelon Photo : ©Eric Frachon, Show Media Live

Un pied dans la vie professionnelle

Malgré son programme d’entraînement chargé et sa participation à de nombreuses courses, la Valaisanne continue de travailler deux jours et demi par semaine comme chiropraticienne à Neuchâtel. Son stage de quatre mois au départ s’est en effet transformé en engagement fixe depuis dix ans. Pour Florence, tout le monde y gagne : ses patients parce que ses expériences et ses blessures lui permettent de mieux les conseiller et elle-même, parce que dans une carrière sportive, c’est un plus d’avoir un pied dans le domaine médical et de pouvoir décrypter au mieux les réactions de son organisme. Autre avantage : « Mes collègues et mes patients sont mes plus grands fans, ils suivent de près ma carrière cycliste », se réjouit-elle.

Fin de saison et projets futurs

Les Championnats du monde de VTT marathon le 22 septembre à Grächen signent la fin de la saison pour Florence. Elle se laisse jusqu’à fin novembre pour décider si elle redemande une licence Élite professionnelle et se lance dans une nouvelle année de VTT au plus haut niveau. Mais, quelle que soit sa décision, la saison 2020 sera très probablement la dernière de sa carrière sportive.

En 2020, elle souhaite ajouter à son palmarès une 9e victoire à la Raiffeisen Trans avec ses cinq étapes à travers le Jura neuchâtelois. Elle ajoute : « J’aimerais aussi gagner l’étape Évolène-Grimentz du Grand Raid pour être la première à remporter les quatre parcours de cette course légendaire. »

Mais la quadragénaire se réjouit aussi de sa vie d’après le sport. Elle ne manque ni d’idées ni de projets. Elle prévoit de rentrer en Valais pour y installer son propre cabinet de chiropraxie. Elle aimerait rendre visite à ses anciens camarades d’études au Canada. Enfin, elle a envie de suivre des séminaires de formation continue à l’étranger, le premier qui la tente étant en Australie. Autre corde à son arc : elle dirige un chœur à Martigny, une passion qui l’anime depuis longtemps. « Je me réjouis de l’avenir. Moi qui ai commencé ma carrière sportive après 30 ans, je sais que rien n’est impossible. »

Et le cyclisme ? « Bien sûr ! Mais je vais également me mettre au vélo électrique » annonce-t-elle, avec un grand sourire.

Championnats du monde de Mountain Bike Marathon UCI 2019 à Grächen

Les Championnats du monde (CM) de Mountain Bike Marathon UCI ont eu lieu à Grächen dans la région de Viège du 20 au 22 septembre 2019. Plus de 250 coureuses et coureurs y ont pris part. La première édition de ces CM avait été organisée en 2003 à Lugano et remportée par le légendaire Thomas Frischknecht. 2019 marquait donc le retour en Suisse de cette compétition devenue mythique. Pour Florence Darbellay, c’était une joie de courir à domicile. Ses parents, qui l’accompagnent de toute façon dans la plupart de ses courses, étaient entourés de ses nombreux fans, amis et membres de la famille. Et ce soutien hors pair a payé, car la Valaisanne, quatrième Suissesse au palmarès, a obtenu une fantastique 19e place.

Tous les résultats