print preview

Nominations et mutations d’officiers généraux de l’armée

Berne, 24.09.2021 – Lors de sa séance du 24 septembre 2021, le Conseil fédéral a procédé aux nominations et mutations d’officiers généraux, avec effet au 1er janvier 2022.

Le divisionnaire Yvon Langel, actuel commandant de la division territoriale 1, occupera dès le 1er janvier 2022 le poste de chef d’état-major de l’instruction opérative (CEMIO).

Yvon Langel, âgé de 63 ans, a suivi l’École supérieure de commerce de Neuchâtel, où il a obtenu une maturité de type E. Après ses études de droit et de sciences économiques à l’Université de Neuchâtel, le divisionnaire Langel est entré en 1986 dans le corps des instructeurs des troupes blindées en tant qu’officier de carrière et a occupé depuis diverses fonctions au sein de l’armée. En 1995, il a étudié et obtenu un diplôme auprès de l’Army Staff College de l’armée britannique. Il a de plus dirigé la Task Force SUMA (engagement d’appui dans le cadre de la catastrophe provoquée par un tsunami à Sumatra) en 2005. Parallèlement à ses fonctions, il a par ailleurs décroché en 2009 son Master of Advanced Studies in Security Policy and Crisis Management à l’EPFZ. Le 1er mars 2012, le Conseil fédéral l’a nommé chef de l’État-major des Forces terrestres, avec promotion simultanée au grade de brigadier. Yvon Langel a été désigné commandant de la brigade blindée 1 au 1er janvier 2014, puis commandant de la division territoriale 1 au 1er janvier 2018, et promu par là même divisionnaire.

Le brigadier Mathias Tüscher, actuel commandant de la brigade mécanisée 1, deviendra commandant de la division territoriale 1 au 1er janvier 2022 et sera simultanément promu au grade de divisionnaire.

Mathias Tüscher, âgé de 54 ans, a étudié durant trois ans les sciences politiques à Lausanne après avoir obtenu sa maturité. En 1992, il est entré comme officier de carrière dans le corps des instructeurs de l’infanterie et a occupé depuis diverses fonctions au sein de l’armée. Il a notamment suivi de 2002 à 2003 des études à l’Institut royal supérieur de défense à Bruxelles. Il a par ailleurs obtenu en 2013 un Master of Advanced Studies in International and European Security au Geneva Centre of Security Policy de l’Université de Genève. Le 1er juillet 2013, il est devenu officier supérieur adjoint du chef de l’Armée. Au 1er janvier 2014, le Conseil fédéral l’a nommé commandant de la brigade d’infanterie 2 et promu brigadier. Enfin, au 1er janvier 2018, il a été désigné commandant de la brigade mécanisée 1.

Le brigadier Benedikt Roos, actuel commandant de la brigade mécanisée 11, deviendra chef de la Planification de l’armée et remplaçant du chef de l’État-major de l’armée au 1er janvier 2022.

Benedikt Roos, âgé de 56 ans, a obtenu sa maturité, puis étudié la gestion d’entreprise à l’Université de Berne. En 1997, il a rejoint le corps des instructeurs en tant qu’officier de carrière ; depuis, il a occupé diverses fonctions au sein de l’armée. De 2003 à 2004, il a suivi des études au Command and General Staff College de l’US Army, à Fort Leavenworth, États-Unis. En 2013, il a obtenu en cours d’emploi le Master of Advanced Studies in Security Policy and Crisis Management de l’EPFZ. Le 1er février 2013, il a pris la fonction de chef de l’organisation de conduite de la Défense et celle de chef du groupe d’état-major du chef de l’Armée. Au 1er janvier 2018, il est devenu remplaçant du commandant, chef d’état-major et commandant du stage de formation de commandement d’unité auprès de l’École centrale de la Formation supérieure des cadres de l’armée (FSCA). Le Conseil fédéral l’a nommé commandant de la brigade mécanisée 11 et promu simultanément au grade de brigadier au 1er juillet 2018.

Le brigadier Heinz Niederberger, commandant de l’École des sous-officiers de carrière de l’armée (ESCA), a fait valoir son droit à la retraite ordinaire et quittera le corps des instructeurs au 31 décembre 2021. Le Conseil fédéral le remercie pour les services rendus.

La fonction de commandant de l’ESCA ne sera plus occupée par un officier général.

Informations complémentaires

Adresse en cas de questions

Lorenz Frischknecht
Suppl. chef Communication / porte-parole DDPS
+41 58 484 26 17

Editeur