Air

Généralités

Aujourd‘hui déjà, près de 90 % des polluants atmosphériques proviennent d‘activités humaines. Les installations de chauffage, les moteurs de voitures et les installations industrielles ont modifié de manière décelable la composition de l‘air. La pollution atmosphérique est la cause d‘importantes atteintes à la santé et à l‘environnement en raison des immissions de poussières fines, d‘ozone et d‘oxydes d‘azote. Chaque année, la pollution atmosphérique provoque en Suisse 3‘300 décès prématurés et des pertes de récolte de 5 à 15 % dans l‘agriculture. Pour freiner les effets négatifs, le législateur a pris des mesures pour réduire la pollution de l‘air.

Bases légales

Conformément à la loi sur la protection de l‘environnement (LPE), la pollution de l‘air doit être limitée par des mesures prises à la source. Indépendamment des nuisances existantes provoquées par des polluants atmosphériques, les émissions doivent être limitées dans la mesure que permettent l‘état de la technique et les conditions d‘exploitation et pour autant que cela soit économiquement supportable.

Mise en œuvre au DDPS

Lors de la construction et de l‘exploitation d‘immeubles et dans le cadre de ses exigences de mobilité, le DDPS doit prendre en considération les buts de l‘ordonnance sur la protection de l‘air (OPair), le concept pour la protection de l‘air du Conseil fédéral et les plans de mesures cantonaux. Il existe une relation directe entre énergie et air. La consommation d’énergie a généralement des conséquences négatives sur la pollution de l’air. Avec la mise en œuvre du programme énergétique DDPS, le département participe activement à la réduction des polluants atmosphériques. Les installations de chauffage du DDPS sont systématiquement contrôlées quant à leur conformité avec l‘OPair. En cas de nécessité, un assainissement de l’installation de chauffage est effectué.