Rayonnement ionisant

Le terme rayonnement ionisant est un terme générique englobant les rayonnements corpusculaires et photoniques, qui possèdent une énergie suffisante pour éjecter les électrons de l’orbite électronique. Certains rayonnements ionisants proviennent de sources radioactives. On parle alors généralement de rayonnements radioactifs.

Le DDPS utilise des matériaux ou des systèmes contenant des substances radioactives (p.ex. détecteur antigivre du Superpuma) ainsi que des installations qui produisent des radiations ionisantes (p.ex. appareil à rayons X).

Comme toute autre entreprise privée ou industrielle, le DDPS est soumis aux dispositions légales en matière de radioprotection, surveillées par l’Office fédéral de la santé publique et la SUVA, qu’il s’agisse de l’acquisition, de l’utilisation ou de l’élimination des substances radioactives.

Néanmoins, la majorité des rayonnements ionisants est d’origine naturelle. Le radon par exemple, un gaz noble présent dans les sous-sols, est responsable de près de 40 % de l’irradiation à laquelle est exposée la population suisse. En Suisse, les zones ayant la concentration la plus élevée de radon se trouvent dans les Alpes et le Jura.

Afin de protéger la population contre les dangers résultant d’une exposition trop importante au radon, l’ordonnance du 22 juin 1994 sur la radioprotection fixe des valeurs maximales très strictes. Régulièrement, le DDPS mesure l’exposition au radon à laquelle ses collaborateurs sont soumis et prend, si besoin, des mesures d’assainissement.

Reconnaissance des formations et des formations continues

Conformément à l’ordonnance du 26 avril 2017 sur la radioprotection, le Secrétariat général du DDPS est compétent pour la reconnaissance des formations et des formations continues des personnes qui

 

  • manipulent des rayonnements ionisants uniquement en cas de défaillance ou en situation d’urgence ;
  • peuvent y être exposées ;
  • planifient ou ordonnent leur manipulation ;
  • exploitent des infrastructures critiques ou fournissent des services publics.

 

Les demandes visant à reconnaître des formations doivent être soumises sous forme numérique au Secrétariat général du DDPS.