print preview Retour à la Page d'accueil

L'appui de l'armée, une nécessité pour les compétitions de ski

Cette année encore, l'armée soutient les organisateurs de la coupe du monde de ski du Lauberhorn qui se déroule du 13 au 16 janvier 2022. Sans l'appui de l'armée, cette course d'envergure internationale n'aurait pas pu avoir lieu. Quelque 170 militaires sont engagés, avec un concept de protection renforcé.

14.01.2022 | Communication Défense, Nathalie Hesse

Sans l'appui de l'armée, de nombreux événements sportifs comme la coupe du monde de ski du Lauberhorn ne pourraient pas avoir lieu.
Sans l'appui de l'armée, de nombreux événements sportifs comme la coupe du monde de ski du Lauberhorn ne pourraient pas avoir lieu. @VBS/DDPS, Thomas Aemmer

Les 92èmes courses du Lauberhorn se déroulent du 13 au 16 janvier à Wengen (BE). Annulées en 2021 à cause de la situation sanitaire, elles étaient attendues avec impatience. Cette année encore, les organisateurs ont demandé l'aide de l'armée et ont pu compter sur son appui. Des militaires du groupe d'artillerie 49 sont engagés depuis le 3 janvier 2022. Des militaires en service long de l'infanterie, de l'aide militaire en cas de catastrophe et des soldats du bataillon d'infanterie de montagne 91 sont venus en renfort. Il s'agit d'un engagement au profit de manifestations civiles avec des moyens militaires (abrégé OACM, voir infobox). Sans le soutien de l'armée, de telles manifestations ne pourraient pas avoir lieu.

2936 jours de service accomplis

L'armée fournit des prestations diverses et multiples. Les militaires ont préparé les pistes, posé les portes et les filets de sécurité et se sont occupés du marquage bleu des bords de pistes. Ils ont également monté des tribunes et certaines infrastructures et les démonteront, une fois la course terminée. Au total, ils auront accompli 2936 jours de service, à la plus grande joie d'Andreas Mühlheim, le directeur général de cet événement: « L'armée fait partie de nos partenaires les plus importants et est le moteur de l'événement. Ce que les soldats accomplissent année après année, par tous les temps, à toute heure du jour et de la nuit, pour permettre la pratique d'un ski inoubliable au Lauberhorn, me fascine tout autant en tant qu'ancien officier que comme directeur des courses du Lauberhorn. »

Des mesures de protection renforcées

En collaboration avec les autorités cantonales et nationales ainsi que la fédération nationale Swiss-Ski et la fédération internationale de ski FIS, un concept de protection a été élaboré pour l'organisation des courses internationales du Lauberhorn à Wengen. Le concept de protection sert de base à toutes les activités sur place et concerne l'ensemble du site de l'événement.

Pour les militaires, des mesures ont également été mises en place et de manière renforcée. « En plus des mesures d'usages prescrites par le médecin en chef de l'armée comme le port d'un masque FFP2 obligatoire, le respect des distances et le lavage régulier des mains, chaque soldat se fait tester quotidiennement à l'aide d'un test rapide antigénique. Si le test s'avère positif, un test PCR doit être réalisé et le soldat se retrouve en isolement », détaille le lieutenant-colonel Stefan Spahr, responsable de l'engagement militaire de la Division territoriale 1. Ces mesures permettent d'assurer le bon déroulement de la course tout en veillant à la santé de chacun.

Appui de manifestations civiles avec des moyens militaires:

Ce type d’engagement est réglé par l’ordonnance concernant l’appui d’activités civiles et d’activités hors du service avec des moyens militaires (OACM ; RS 513.74). Ces prestations sont des contributions subsidiaires de l’armée à la réalisation de grandes manifestations civiles d’importance nationale ou internationale. Les demandes pour des engagements OACM doivent absolument être adressées à la division territoriale compétente deux ans à l'avance pour de grandes manifestations et six mois pour les autres cas. L'armée ne doit être engagée que comme « dernière ressource » et qu'une fois que toutes les possibilités civiles, la protection civile incluse, sont épuisées et que les associations ainsi que les organisations civiles sont intégrées dans la fourniture de prestations.

Photos

Vidéos

Thèmes associé

Engagements subsidiaires