Stefan Arn

« Nous nous tenons au courant des nouveautés. »

Responsable de la formation professionnelle en cartographie, formateur en géomatique, armasuisse, swisstopo
Responsable de la formation professionnelle en cartographie, formateur en géomatique, armasuisse, swisstopo

En quoi consiste exactement le métier de géomaticien ?

Le métier de géomaticien est un métier technique qui contient aussi une bonne partie graphique, notamment en cartographie. Depuis 2010, il existe un nouveau programme de formation. Les domaines de la mensuration officielle, de la cartographie et de la géoinformatique ont été réunis comme branches principales de la formation professionnelle de géomaticien.

Combien d’apprentis encadrez-vous dans le domaine de la géomatique ?

Au total, nous formons actuellement 18 apprentis, soit quatre à cinq apprentis par année d’apprentissage. Ces dernières années, nous avons constamment augmenté le nombre de places d’apprentissage. Nous regrettons toutefois le faible nombre de femmes qui se lancent dans un apprentissage de géomaticienne. Actuellement, elles sont trois.

Qu’est-ce qui vous plaît dans le travail avec des apprentis ?

Le travail avec les jeunes est très varié. Chaque personne a des besoins individuels. Je le ressens encore plus chez les jeunes. C’est pourquoi j’exige que mon équipe et moi-même soyons flexibles et agissions rapidement et avec professionnalisme dans les situations les plus diverses. C’est beau de travailler avec des jeunes, de les voir se développer et à la fin, de constater qu’ils ne dépendent plus de nous.

Qu’est-ce que le travail avec les jeunes vous a appris ?

J’apprends tous les jours de nouvelles choses. Lorsque l’on veut enseigner un aspect technique à un apprenti, il faut bien sûr s’y connaître soi-même et être au courant des nouveautés. Mais nous sommes aussi ouverts à ce que les apprentis peuvent nous enseigner. Il y a peu, les apprentis ont par exemple organisé un cours de trigonométrie pour les formateurs professionnels et leurs enseignants de cours pratiques.

Chez vous, comment se passe la procédure de candidature ?

Les personnes intéressées peuvent participer à nos séances d’information et s’inscrire directement pour un test d’aptitude qui dure une journée. En cas d’issue positive, nous invitons les candidats à un stage de trois jours. Au terme de ces trois jours, nous décidons si nous proposons une place d’apprentissage ou non aux candidats.

Quels sont les débouchés sur le marché du travail ?

Les débouchés sont bons car le marché des géodonnées est en pleine expansion et joue un rôle important pour l’économie. Après l’apprentissage, il est possible de se spécialiser et de se perfectionner, par exemple en qualité de technicien en géomatique avec brevet fédéral ou d’ingénieur HES en géomatique.