print preview

Rapports sur les projets du DDPS

Le 28 avril 2017, le DDPS a publié son premier rapport sur les projets. L’objectif est d’informer le public régulièrement, ainsi que de manière claire et transparente, sur les projets les plus importants du DDPS. Le département  transmettra désormais des rapports annuels permettant de suivre l’évolution de ces projets et montrera les défis qu’ils posent.

Sélection des projets

En accord avec les délégations et commissions parlementaires, la nouvelle sélection de projets les plus importants se fait selon les critères suivants.

  • Il doit s’agir d’un projet-clé de la Confédération dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.
  • Le projet doit avoir un poids financier considérable avec un investissement supérieur à 100 millions de francs.
  • Il doit nécessiter des ressources internes supérieures à dix personnes (EPT) par an.
  • Il doit s’étendre sur plusieurs années.
  • Il doit avoir une dimension stratégique ou politique majeure pour l’office et le département concernés.
  • Il doit être d’intérêt public.
  • Il doit être complexe, avec un fort potentiel de risques.

Cette nouvelle classification implique que certains projets, comme le système au sol de radiocommunication aérienne 2020, le mini-drone, le simulateur de conduite et le système ACHAT (en phase 2), ne figurent plus dans le présent rapport alors que d’autres y font leur entrée :

  • la modernisation des Duro,
  • l’acquisition des mortiers 12 cm 16,
  • la prolongation d’utilisation des avions de combat F/A 18,
  • le maintien de la valeur de l’hélicoptère de transport Cougar,
  • l’assainissement de l’ancien dépôt de munitions à Mitholz.

Comparation des rapports 2019 et 2020

La comparaison avec l’année précédente permet d’affirmer que la plupart des projets les plus importants du DDPS suivent leur cours. Certains nécessitent plus d’attention. Les critères relatifs aux objectifs, aux finances, au personnel et aux délais se sont dans l’ensemble détériorés en cours d’année et les évaluations sont donc globalement moins bonnes que l’an dernier. Le calendrier est respecté pour huit des 23 projets concernés. Pour sept autres, deux à trois critères sont désormais considérés comme « restreints ».

Documents

Tous

Communiqués

Vidéos

Conférence de presse du 28 avril 2017 avec le conseiller fédéral Guy Parmelin