print preview

Rapports sur les projets du DDPS

Le 28 avril 2017, le DDPS a publié son premier rapport sur les projets. L’objectif est d’informer le public régulièrement, ainsi que de manière claire et transparente, sur les projets les plus importants du DDPS. Le département  transmettra désormais, en toute transparence, des rapports annuels permettant de suivre l’évolution de ces projets et montrera les défis qu’ils posent.

Comparation des rapports 2017 et 2018

Au cours de l’année 2018, sur les 22 projets les plus importants du rapport précédent, le projet SIGMA (système de saisie, d’analyse et de guidage) a été conclu avec succès. La phase 2 du projet IFASS, qui concerne le système intégré d’exploration et d’émission radio, n’a, quant à elle, pas pu être achevée en 2018 comme prévu à l’origine. En effet, certaines étapes n’ont pas pu être finalisées dans les temps, même si les capacités destinées à l’armée sont d’ores et déjà garanties. Le projet devrait être terminé dans le courant 2019.

La comparaison avec l’année précédente permet d’affirmer que les projets les plus importants du DDPS suivent leur cours. Par contre, les critères relatifs à la qualité, aux finances, au personnel et aux délais se sont légèrement détériorés en cours d’année. Sur les 24 projets concernés, sept n’ont pas pu être évalué comme conforme à la planification mais juste comme acceptable pour trois ou quatre de ces critères. Le principal défi consiste à arriver à mobiliser suffisamment de personnel qualifié à l’interne. Ceci implique une certaine pression temporelle pour différents projets. Les responsables de projet mettent tout en œuvre pour surmonter ces difficultés. Il faut souligner que, pour l’instant, aucun critère ne s’est détérioré au point d’exiger des corrections de la part de la direction du département.

Un nouveau projet a été intégré au présent rapport : le remplacement du simulateur de conduite. Autre changement : les différents projets du programme Air2030 en vue de renouveler les moyens de protection de l’espace aérien ont été séparés. Concrètement, il s’agit de l’acquisition de nouveaux avions de combat, de l’acquisition d’un système de défense sol-air (DSA) de longue portée, du renouvellement du système de conduite et de communication du système de surveillance de l’espace aérien et de conduite des engagements Florako (projet C2Air) et de la modernisation des capteurs Florako (projet Radar). Les contenus, le calendrier et les finances de ces quatre projets seront coordonnés au sein du programme Air2030.

Communiqués

Documents

Tous

Vidéos

Conférence de presse du 28 avril 2017 avec le conseiller fédéral Guy Parmelin