print preview Retour à la Page d'accueil

Journée internationale des femmes : mesures pour recruter plus de soldates

À l’occasion de le Journée internationale des femmes du 8 mars, le DDPS publie le rapport du groupe de travail « Femmes à l’armée ». La conseillère fédérale Viola Amherd a chargé le commandement de l’armée de mettre en œuvre les mesures proposées dans ledit rapport afin d’augmenter la proportion de femmes à l’armée. Ces mesures prévoient la création au sein de l’institution militaire d’un service destiné aux femmes ainsi que l’encouragement de la conciliation entre service militaire, travail, formation et famille. En outre, une étude scientifique externe doit mettre en lumière la situation des femmes à l’armée ; cette étude servira de base aux travaux à venir et permettra de poursuivre efficacement ceux déjà entamés.

08.03.2021 | Communication DDPS

 

L’armée compte aujourd’hui 0,9 % de femmes. Viola Amherd, conseillère fédérale et cheffe du DDPS, entend augmenter cette proportion grâce à diverses mesures. Le groupe de travail qu’elle a mandaté a fait toute une série de propositions allant dans ce sens. Le Groupement Défense a maintenant pour tâche, en collaboration avec ce groupe de travail, d’assurer la mise en œuvre des mesures proposées. 

Nouveau service destiné aux femmes et étude scientifique   

Un nouveau service destiné aux femmes sera mis sur pied. Il se chargera de coordonner les différentes activités dans le domaine de la promotion des femmes à l’armée. Dans le même temps, ce service constituera le point de contact pour toutes les questions relatives à l’égalité.

De plus, la cheffe du DDPS entend également, dans le cadre des travaux en cours et à venir, mandater une étude externe sur la situation des femmes au sein de l’armée, comme cela a été proposé par le groupe de travail.

Autres mesures

Pour que davantage de femmes s’engagent au sein de l’armée, diverses mesures de communication et d’information sont proposées.

Il s’agit également d’encourager la conciliation entre service militaire, formation, travail et famille. Des modèles de services parallèles doivent donc être élaborés. Il faut donner aux militaires professionnels la possibilité de travailler à temps partiel et clarifier la question du soutien à l’accueil extrafamilial des enfants.

Dans le cadre de formations et de perfectionnements, les cadres doivent être en mesure d’aborder des thèmes comme la discrimination, le sexisme et la violence : savoir identifier les abus suffisamment tôt leur permettra d’y réagir de manière appropriée.  

Dans les hébergements réservés aux militaires, il faut lors de travaux de rénovation ou de construction veiller à ce que les locaux des soldates soient adaptés à leurs besoins tout en étant d’une qualité équivalente à ceux de leurs camarades masculins.

Projets en cours

Plusieurs actions dans le domaine de la promotion des femmes à l’armée ont déjà été entreprises, comme le projet « Recrutement, fidélisation et conseil », la campagne de recrutement « La sécurité est aussi une affaire de femmes », la présence de militaires à des foires professionnelles ou grand public et l’élaboration d’une perspective de genre par le Groupement Défense.

En 2020 déjà, il était prévu d’organiser la Journée des femmes à l’armée durant la semaine où a lieu la Journée internationale des femmes. Vu la situation épidémiologique, cette manifestation n’a pas pu se tenir, ni en 2020 ni en 2021. La prochaine Journée des femmes à l’armée aura lieu le 4 mars 2022.