print preview

Retour à la Page d'accueil


Le DDPS améliore la procédure d’acquisition des biens d’armement

En 2019, la conseillère fédérale Viola Amherd a demandé qu’une analyse soit réalisée à l’externe en vue d’améliorer la procédure d’acquisition des biens d’armement. Le DDPS adoptera de manière systématique les conclusions et recommandations de la société Deloitte, en mettant l’accent sur l’amélioration de l’efficience et de l’efficacité des acquisitions ainsi que sur le renforcement du rôle du Parlement dans l’orientation stratégique de l’armée.

10.06.2022 | Projets, planification et controlling DDPS

Dans le but d’améliorer la procédure d’acquisition des biens d’armement, la conseillère fédérale Viola Amherd a commandé une analyse externe en octobre 2019. Il s’agissait d’examiner si et comment les processus d’acquisition pouvaient être améliorés, notamment pour le matériel d’armement à forte composante informatique. À l’automne 2020, une fois le rapport disponible, la cheffe du DDPS a ordonné l’application progressive des recommandations émises, afin d’augmenter l’efficacité des processus d’acquisition, notamment en termes de délais, de qualité et de coûts, et de renforcer le rôle du Parlement dans l’orientation stratégique de l’armée. Le suivi périodique de l’avancement des travaux montre que plusieurs mesures ont déjà été mises en œuvre avec succès.

Responsabilité accrue pour l’armée

Désormais, les unités organisationnelles du Groupement Défense qui utilisent le bien d’armement ou le système à acquérir assument une plus grande responsabilité et veillent à ce que les projets soient réalisés comme prévu en termes de contenu, de délais et de financement. Au 1er janvier 2022, l’État-major de l’armée s’est également doté d’un bureau général de gestion de projet (project management office), afin d’obtenir une meilleure vision d’ensemble des différents projets et de leurs interdépendances. Les processus entre le Groupement Défense et armasuisse ont été perfectionnés grâce à un nouveau flux de travail numérique permettant d’augmenter sensiblement l’efficacité et la transparence des acquisitions en cours. De son côté, armasuisse a affiné son modèle d’exploitation : la centralisation de l’acquisition de groupes de marchandises et la mise en place d’un modèle de partenariat commercial lui permet désormais d’entrer en contact avec le bénéficiaire dès une phase précoce de l’acquisition et de lui apporter le soutien nécessaire.

Un message sur l’armée fondé sur les capacités par législature

L’une des recommandations clés du rapport Deloitte vise à renforcer le rôle du Parlement dans l’orientation stratégique de l’armée. À l’avenir, le Conseil fédéral associera plus étroitement les parlementaires à un échelon supérieur. Concrètement, il est prévu que ceux-ci s’interrogent une fois par législature sur la manière dont l’armée doit remplir son mandat à moyen et à long terme. Le Groupement Défense entend présenter au Parlement le premier message sur l’armée fondé sur les capacités en 2024. Il s’agit de bases de décision qui permettront d’établir l’ordre de priorité des capacités de l’armée. À cet effet, le Groupement Défense élabore actuellement différents scénarios de planification et étudie plusieurs options pour l’orientation de l’armée, en présentant l’évolution des capacités dans le temps.

Accélération du processus d’acquisition

Le Groupement Défense et armasuisse collaborent étroitement à travers certaines initiatives visant à encourager l’innovation dans le domaine de l’armement, à accélérer et simplifier les acquisitions ainsi qu’à développer la culture de l’erreur et de la responsabilité requise. Des instruments d’innovation testés avec succès par d’autres nations et adaptés à la Suisse sont également utilisés.

Début mars, la cheffe du DDPS a approuvé le lancement d’une organisation de projet dédiée au développement du projet « espaces_innovation@DDPS ». Celle-ci réunira plusieurs offices sous la direction d’armasuisse Sciences et technologies. Les espaces d’innovation permettront d’associer le secteur industriel et les hautes écoles à la recherche de solutions de manière ouverte et compétitive. En outre, un comité d’innovation a été instauré au sein du Groupement Défense, dont l’objectif est de trouver rapidement des pistes et des solutions innovantes pour l’armée.

L’état d’avancement de la mise en œuvre des mesures a été communiqué aux commissions de la politique de sécurité du Parlement. Le DDPS prévoit d’informer à nouveau ces instances et le public au cours du dernier trimestre de 2022.


Retour à la Page d'accueil