print preview

Retour à la Page d'accueil


Premier vol en Suisse réussi pour le drone de reconnaissance

Ce matin, peu après 07 :00, le nouveau drone de reconnaissance de l’Armée suisse a effectué son premier vol à Emmen. Avec ce vol d’essai réussi, le système de drones de reconnaissance 15 (ADS 15) franchit une nouvelle étape importante.

15.06.2022 | Communication armasuisse

Le drone de reconnaissance portant l’immatriculation D-14 décolle de la piste de l’aérodrome militaire d’Emmen pour son premier vol.

 

Après les essais de roulage réussis en mai 2022, le premier des deux drones du système de drones de reconnaissance 15 (ADS 15), arrivés en Suisse fin avril 2022, a effectué son premier vol avec succès. Ce matin, à 07:00, le drone portant l’immatriculation D-14, piloté par un pilote d’essai suisse, a décollé pour son premier vol. Après avoir survolé pendant environ 70 minutes le drone est rentré en toute sécurité à Emmen. Durant le vol, l’engin a atteint une vitesse maximale de 180 km/h et une altitude maximale de 2’000 m au-dessus du niveau de la mer.

Des spécialistes du constructeur israélien Elbit ont assisté l’équipe de projet suisse lors de la préparation du vol et pendant celui-ci. Tous les points de test prévus pour le premier vol ont pu être réalisés avec succès.

Remise aux Forces aériennes d’ici la fin 2022

Avec le succès du premier vol, une étape importante a été franchie dans l’acquisition des ADS 15 et en prévision des autres vols d’essai en Suisse. Au cours des prochains mois, des vols d’essais supplémentaires auront lieu avec les deux drones (immatriculations D-11 et D-14) sur les aérodromes militaires suisses. Il s’agira notamment de tester les capteurs, de vérifier les fonctionnalités techniques des drones en vol et d’effectuer des engagements de durée variable. L’ADS 15 peut rester dans les airs jusqu’à 24 heures.

Une fois terminés les essais en vol et la certification par l’Autorité de l’aviation militaire MAA, les deux drones seront remis aux Forces aériennes dans le courant du deuxième semestre. Les quatre autres drones suivront d’ici fin 2023.

Système de drones de reconnaissance 15 (ADS 15)

L’ADS 15 est un système d’exploration sans pilote ni arme. Il remplace le système de drones de reconnaissance 95 utilisé par l’armée jusqu’à fin 2019, dont le niveau technologique correspond à celui des années 1980. La durée d’utilisation prévue de l’ADS 15 est de 20 ans. Le drone assure l’exploration des lieux et des objectifs, mais il peut également être équipé d’autres capteurs, comme un radar à synthèse d’ouverture pour obtenir une image de la situation au sol, ou pour l’exploration électronique. Le système de drones peut être engagé de jour comme de nuit.

Les prestations suivantes peuvent être fournies avec l’ADS 15 :

  • surveillance de vastes espaces ;
  • recherche, reconnaissance et poursuite de cibles ;
  • contribution à l’image de la situation et à la protection des infrastructures critiques et des forces impliquées.

Comme pour son prédécesseur, les utilisateurs sont des services militaires et civils, comme les états-majors de conduite cantonaux, les organes de police et de sauvetage ou le Corps des gardes-frontière. En cas de défense contre une attaque militaire, l’ADS 15 contribue à la conduite et au contrôle des actions au sol, notamment pour l’appui de feu. Outre les drones de reconnaissance, seuls des hélicoptères équipés de capteurs infrarouges (Forward Looking Infrared, FLIR) sont aujourd’hui adaptés à la reconnaissance aérienne. Les drones sont des engins résistants, fiables, peu risqués et pas trop chers, qui permettent d’assurer une présence durable dans une zone d’engagement.

L’acquisition comprend six drones, y compris les composants au sol, le simulateur et la logistique.

Vidéos

Photos


Retour à la Page d'accueil