print preview

Retour à la Page d'accueil


Surveillance de l’espace aérien et système de conduite des opérations aériennes : audit externe des crédits additionnels

La cheffe du DDPS a commandé un audit externe afin de vérifier les crédits additionnels destinés d’une part au remplacement des système de conduite de Florako et, d’autre part, à l’acquisition du matériel informatique et au développement des centres de calcul du DDPS.

24.11.2022 | Communication DDPS

Surveillance de l’espace aérien et système de conduite des opérations aériennes : audit externe des crédits additionnels

 

L’armée surveille l’espace aérien et y effectue ses engagements 24 heures sur 24. Pour ce faire, elle dépend du système de surveillance de l’espace aérien et de conduite des opérations aériennes Florako. Ce système doit maintenant être modernisé.

Dans le cadre du programme d’armement 2020, le Parlement a adopté un crédit d’engagement destiné à remplacer les systèmes de conduite actuels de Florako par le nouveau système SkyView. Le transfert de ce dernier dans les centres de calcul du DDPS a été adopté avec le programme d’armement 2021.

Au moment où était prise la décision concernant SkyView, on ignorait encore dans quelle ampleur le système de conduite pouvait se fonder sur les fonctionnalités des centres de calcul du DDPS et à partir de quand ces derniers seraient disponibles. Les centres de calcul du DDPS ont finalement été développés en fonction de SkyView. Les exigences liées à ce système, utilisé pour des engagements en temps réel, auxquelles doivent satisfaire les centres de calcul du DDPS sont plus élevées que prévu. Il en résulte des coûts supplémentaires à la fois auprès de SkyView dans les domaines du réseau et du chiffrement et auprès des centres de calcul du DDPS pour le matériel informatique supplémentaire. Afin que l’intégration puisse se dérouler dans les délais et que la surveillance de l’espace aérien soit assurée, des crédits additionnels sont demandés dans le message sur l’armée 2023, pour le remplacement des systèmes de conduite de Florako (61 millions de francs) et pour l’acquisition du matériel informatique et le développement des centres de calcul du DDPS (98 millions).

À la mi-novembre 2022, la cheffe du DDPS a chargé l’entreprise BDO SA d’effectuer un audit externe des crédits additionnels destinés d’une part au remplacement des systèmes de conduite de Florako et, d’autre part, à l’acquisition du matériel informatique et au développement des centres de calcul du DDPS. Cet audit vise à savoir si des erreurs ont été commises, et si oui, lesquelles, et à déterminer la pertinence de la manière dont les risques ont été traités. Il s’agit également de savoir comment empêcher l'apparition de tels besoins supplémentaires à l’avenir.

Le DDPS a informé les présidents des Commissions de la politique de sécurité du Conseil national et du Conseil des États et a indiqué que la lumière serait rapidement faite sur les circonstances qui ont conduit à ces coûts supplémentaires.

Le DDPS communiquera les résultats de l’audit externe.


Retour à la Page d'accueil