print preview Retour à la Page d'accueil

Un sommet en toute sécurité grâce au soutien de l'armée

L'armée assurera la sécurité sur terre, sur l'eau et dans les airs, lors de la rencontre des présidents Biden et Poutine. En tant que partenaire fiable et compétente, elle se tiendra à disposition des autorités civiles. Elle sera prête à intervenir à tout moment et n'importe où, en cas de besoin.

11.06.2021 | Communication Défense, Roland Studer

En guise de soutien, l'armée disposent également d'un radar tactique aéroporté (TAFLIR) du Groupe radar mobile des Forces aériennes 2, pour la surveillance de l'espace aérien. Le Groupe consolide ainsi l’image aérienne suisse avec des données radar supplémentaires. © VBS/DDPS

Le président américain Joe Biden et le président russe Wladimir Poutine se rencontreront à Genève le 16 juin 2021. L'Armée suisse soutiendra les autorités civiles dans le cadre d'engagements subsidiaires, afin de pouvoir garantir la sécurité des participants au sommet. Elle apportera, entre autres, des services de protection pour l'aéroport de Genève et pour les ambassades. Un évènement aussi important serait impossible sans l'engagement de l'Armée suisse. Outre un terrain neutre, une collaboration entre forces civiles et militaires est nécessaire afin de garantir la sécurité des participants.

La sécurité de l'espace aérien assurée par les Forces aériennes

Afin de garantir pleinement et effectivement la sécurité du sommet, les Forces aériennes suisses assureront la sécurité de l'espace aérien, dans le cadre de leur mission. À cette fin, elles garantiront la surveillance permanente de l'espace aérien ainsi que le service de police aérienne. De plus, elles limiteront le trafic aérien civil au-dessus de Genève du 15 juin à 8 heures jusqu’à maximum le 17 juin à 17 heures. Les Forces aériennes, avec une partie de leur personnel professionnel, de milice et de service long, feront respecter cette « Restricted Area », décrétée par le Conseil fédéral. Pour accomplir leur mission, les Forces aériennes seront en étroite coopération avec les Forces aériennes françaises. Cette collaboration est régie par un accord bilatéral autorisant les opérations transfrontalières de la police aérienne.  Les Forces aériennes fourniront des services de transport aérien et de renseignement aérien au profit des autorités civiles et de l'armée.

Un total de 1000 militaires

L'armée soutiendra les forces de sécurité civiles du canton de Genève directement sur place. Conformément à l'arrêté du Conseil fédéral, un total  de max 1000 militaires seront en service. La surveillance des eaux aux moyens de canots-patrouilleurs P16 fait en outre partie des missions de l'armée. Ces engagements seront menés par la division territoriale 1 qui pourra compter sur une partie des Forces terrestres pour la protection de l'aéroport de Genève.

Prête quand on a besoin d'elle

L’Armée suisse se montre une fois de plus, aux côtés de la police cantonale de Genève, comme un partenaire fiable, flexible et compétent. Elle s'engage dans les airs comme au sol au profit de la sécurité du sommet et dans le cadre de la tradition diplomatique suisse. Elle soutient les autorités civiles et le réseau de sécurité de manière efficace et pragmatique et coopère avec des partenaires étrangers de manière professionnelle. L'Armée suisse est prête à intervenir chaque fois qu'on fait appel à elle et à apporter son aide là où l'on a besoin d'elle.

Photos